De retour de Shanghai, une chef d’entreprise devient candidate 577 pour la France

Laurence MARCEAU, est candidate dans la 4ème circonscription de l’AIN avec 577 pour la France. Après avoir travaillé dans la presse magazine puis dans l’aviation d’affaires à Lyon-Bron, Laurence MARCEAU est partie à Shanghai avec son mari et ses deux enfants et s’est lancée dans la fabrication d’une ligne d’accessoires. A son retour en France, Laurence MARCEAU a rejoint le Chinese Business Club, un club d’affaires franco-chinois réunissant politiques, diplomates et chefs d’entreprise dont l’objectif est de renforcer les liens économiques et amicaux entre la Chine et la France et multiplier les investissements bilatéraux.

Après ces neuf années passées sur le continent asiatique, et forte de son expérience d’entrepreneur, Laurence MARCEAU a mesuré à son retour le retard de la France en termes de compétitivité, de croissance et d’innovation, ainsi que le désintérêt voire la défiance des Français vis-à-vis de l’action publique. « Face à ce chaos, il est grand temps de réconcilier les Français et la politique » estime-t-elle. C’est pourquoi elle a rejoint le mouvement 577 pour la France lancé par le député-maire de Neuilly-sur-Seine, Jean-Christophe FROMANTIN, et a décidé de se porter candidate dans la 4èmecirconscription de l’Ain, territoire qu’elle affectionne tout particulièrement pour y être née, y avoir grandi et y vivre aujourd’hui.

« Je veux mettre mon expérience internationale et mon énergie au service de mon territoire »

Dans son programme de campagne, Laurence MARCEAU a identifié les axes de croissance à mettre en place pour que Bourg-en-Bresse développe son attractivité et sa position de capitale de l’Ain, « notre ville étant idéalement située au cœur de l’axe Lyon, Turin et Genève ». Elle souhaite notamment mettre en avant les richesses du patrimoine local (la gastronomie, l’art architectural) et relancer le tourisme.